Observations critiques de la CPEPESC à l’enquête publique d’un projet de centrale photovoltaïque à Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin (70)



PDF - 680.7 ko

Porté par la société URBA 178, ce parc est prévu au sol sur le site de l’ancien centre d’enfouissement technique géré par le SICTOM Val de Saône, donc sur une zone dite anthropisée, sur une surface d’environ 5,8 ha (surface clôturée). Sa durée de vie estimée est de 40 ans.

C’est sur la question de la prise en compte de l’environnement et plus particulièrement des enjeux liés à la biodiversité que la CPEPESC est intervenue le 30 août 2019.

L’association n’est absolument pas opposée au développement des énergies renouvelables, mais sous réserve que la biodiversité, dont l’appauvrissement et l’érosion sont partout signalées, n’ait pas à en pâtir. Ce n’est pas le cas du projet présenté à l’enquête publique et porté par URBA 178.