CHAUVES-SOURIS : Qui dit Réserve naturelle, dit plan de gestion…



JPEG - 281 ko

La législation prévoit qu’une fois que le gestionnaire d’une Réserve naturelle est désigné, il élabore un plan de gestion. Ce document comprend un état des lieux du patrimoine naturel, historique et culturel du site, ainsi que les objectifs que le gestionnaire s’assigne en vue de la protection des espaces naturels de la réserve.

Une fois rédigé, le projet de plan de gestion est présenté devant le Comité consultatif de gestion et le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN) pour avis. En fonction des avis formulés il est possible de modifier le document en tenant compte des remarques émises. Le dossier final est ensuite transmis à l’autorité de classement (Ministère de l’environnement ou Conseil régional) pour approbation. (Voir : C. Env. Article R332-43 )

La CPEPESC a été désignée gestionnaire de ce réseau par arrêtés du 12 octobre 2015 et 22 décembre 2017. Suite à cette désignation, la conservatrice du réseau de Réserves naturelles régionales « cavités à chiroptères » a rédigé le plan de gestion comme le prévoit la réglementation. Après une phase de concertation préalable, le Comité consultatif du réseau de RNR, réunit le 12 avril 2019 à Fretigney-et-Velloreille (70), a validé le projet présenté à l’unanimité.

Le 20 juin ce sont les membres du CSRPN qui ont examiné ce document à Dijon (21). Ce conseil a émis un avis favorable considérant :

- que le plan de gestion et de protection des cavités tels que présenté par le gestionnaire répond parfaitement à ces besoins et attentes,

- que ce travail est exemplaire tant dans sa continuité sur le long terme que dans sa prise en compte du fonctionnement d’un écocomplexe intégrant des écosystèmes souterrains et de surface,

- que le développement et la consolidation de cette approche originale est à même non seulement de répondre aux besoins actuels mais peut également servir d’exemple pour d’autres régions de France métropolitaine ou d’outre-mer, comme à l’international.

Ainsi, le 27 septembre dernier la commission permanente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a approuvé à l’unanimité le plan de gestion des RNR du réseau de cavités à chiroptères.

Ce réseau est maintenant doté d’un document cadre pour les cinq ans à venir.

L’enjeu principal concerne la préservation de la fonctionnalité de ce réseau de gîtes pour 6 espèces prioritaires :

Le Minioptère de Schreibers, le Petit murin, le Rhinolophe euryale, le Grand rhinolophe, le Petit rhinolophe et le Murin à oreille échancrées, illustrées ci-dessus de gauche à droite.

Au total, ce sont près de 70 actions qui ont été planifiées pour conserver cet enjeu prioritaire.

A travers ces actions, la préservation de pelouses sèches et habitats forestiers remarquables sera également prise en compte.

.

Consulter une version simplifiée du

PLAN DE GESTION et la délibération d’approbation du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté.