Bilan du suivi simultané des gîtes à Minioptère de Schreibers en période de transit automnal dans le quart Nord-Est de la France et la Suisse Romande



Espèce grégaire et cavernicole, le Minioptère de Schreibers fréquente tout au long de son cycle un réseau de gîtes souterrains. L’étude de déplacement de l’espèce a permis de mettre en évidence l’existence d’une métapopulation s’étendant de la Suisse, à l’Alsace, la Bourgogne-Franche-Comté, l’Ain et l’Isère. Afin de mieux connaitre le fonctionnement et les effectifs de cette métapopulation, compte-tenu de la forte mobilité de l’espèce, des comptages simultanés des effectifs dans les sites connus pour accueillir l’espèce en transit sont organisés depuis 2015 à l’échelle du territoire.

Résultats du transit automnal 2020

Le suivi simultané des gîtes de Minioptères de Schreibers en transit automnal a été organisé les 3 et 4 octobre 2020. 6 structures ont participé à ce comptage, mobilisant plus d’une trentaine de personnes : CPEPESC Franche-Comté, SHNA, GEPMA, LPO Ain, CEN Champagne-Ardenne, CCO (Suisse). La météo du week-end a été marquée par des épisodes pluvieux ayant pu perturber voire empêcher le déroulement de certains comptages. Les individus observés en cavité étaient peu agités, voire en léthargie. La pluie a limité leur sortie de gîte.

Sur 42 sites prospectés, 30 étaient occupés par l’espèce.

Résultats des comptages simultanés des effectifs de Minioptères de Schreibers (MS) en transit

menés depuis 2015 à l’échelle de la métapopulation (vert : transit printanier, brun : transit automnal)

.

Répartition de la population de Minioptères de Schreibers en transit automnal les 3 et 4 octobre 2020 -

Résultats des observations d’effectifs des gîtes suivis simultanément, par estimation des classes d’effectifs

Plusieurs constats sont dressés :
  En Franche-Comté, 3 gîtes sont majeurs pour l’accueil des populations de Minioptères en transit automnal (plus de 1000 individus par site). Les conditions météorologiques défavorables n’ont pas permis d’obtenir une image des effectifs réels gîtant dans le site majeur de l’Ain.
  La répartition automnale des Minioptères de Schreibers ne suit pas forcément celle observée en transit printanier.
  Six gîtes ont vu leurs effectifs en cette période évoluer positivement, avec des effectifs nettement supérieurs à ceux observés en transit automnal depuis 2015. Un site accueille cette année des effectifs inhabituellement faibles.

Conclusions

Cette année, la fiabilité des résultats de comptage en cavité était très bonne du fait de l’état léthargique des individus. Contrairement à l’évolution des effectifs hivernaux de l’espèce en régression, la tendance des populations de Minioptères en transit semble être à la hausse.