Violences et braconnage en Ardèche au col de l’Escrinet.



Communiqué de Presse de France Nature Environnement mercredi 23 mars 2005

Le col de l’Escrinet est l’un des plus importants cols pour les migrations de printemps en Europe. Depuis des années, des braconniers tirent les oiseaux migrateurs, notamment le pigeon ramier migrateur et le pigeon colombin, au mois de mars, en toute impunité.

Actuellement, ce braconnage se pratique ouvertement sur les terrains et sous les fenêtres de la Fédération des Chasseurs de l’Ardèche, qui a statutairement une mission de service public de prévention du braconnage.

Cette année, pour permettre aux braconniers d’être en armes sur le col et de tirer en dehors des périodes de chasse, la préfecture de l’Ardèche a délivré 911 autorisations nominatives de destruction des étourneaux, préalablement classés nuisibles en mars, sur les terrains de l’Escrinet et autres cols, où il n’y a pas de cultures.

Suite à de tels encouragements de la part de l’Etat, les braconniers ont, à plusieurs reprises, agressé les ornithologues et les touristes venus observer les migrations. Du lisier a été répandu sur le terrain appartenant à la Fondation Franz Weber et la caravane qui sert de base aux ornithologues a été saccagée. Des agresseurs encagoulés s’en sont pris à deux visiteurs étrangers et les ornithologues ont essuyé des tirs. Les gardes de l’Office National de la Chasse restent étrangement absents.

Devant de tels faits, qui concernent la protection de la nature, mais aussi le fonctionnement des institutions et le respect élémentaire du droit, la fédération France Nature Environnement exige le strict respect des lois et des mesures d’urgence pour rétablir un état de droit en engageant les poursuites qui s’imposent.

Contact(s) Presse Dominique Py 06 88 20 34 21 Yann Barthélemy 06 67 69 27 10