Véloroute dans la vallée du Doubs pas d’enthousiasme.



La CPEPESC n’est pas enthousiaste car le ruban de bitume va contribuer à artificialiser une rive de la rivière tout au long de son cours sur 173 km et ce d’autant que le dossier présenté à l’enquête publique comportait outre des points très critiquables, une foultitude de lacunes et d’imprécisions.

Ces critiques ont été transmises le 23 juillet 2004 au commissaire enquêteur chargé de donner un avis sur le projet.

En savoir plus