Une future centrale « à biomasse » sur le site de la cartonnerie Otor de Novillars (25). Une autre chez Solvay à Tavaux (39) [ndlr 2009 : le projet de Novillars a été abandonné ]



La France doit atteindre l’objectif énergétique de 1000 MW produits à partir de la biomasse à l’échéance de 2010. La biomasse constitue la première source d’énergie renouvelable en France et incontestablement en Franche-Comté, région forestière.

Dans la cadre de cette politique deux projets sont annoncés après avoir été retenus suite à un appel d’offre « biomasse 2 » lancé fin 2006 par l’Etat.

Sur 22 projets qui avaient été retenus par le MEEDDAT en printemps 2008, 3 concernent sur la Franche-Comté.

A Novillars (25)

Le fournisseur d’électricité POWEO va construire d’ici 2010 sur le site de la cartonnerie Otor de Novillars une centrale « bois-énergie » pour produire de l’électricité et de la chaleur à partir de la biomasse.

JPEG - 749.4 ko
La cartonnerie de Novillars (25)

Cette centrale sera constituée d’une chaudière et d’une turbine à vapeur d’une puissance électrique de 16 MW. Elle devrait produire l’intégralité de la vapeur et de l’énergie nécessaire à la cartonnerie en supprimant sa consommation journalière actuelle de 35 tonnes de fioul lourd. Ceci devrait éviter le rejet annuel de 44 000 tonnes de CO2 !

La centrale devrait également chauffer le centre hospitalier et d’autres bâtiments locaux mais surtout revendra également beaucoup d’électricité via le réseau public. (126 millions de kWh, soit l’équivalent de la consommation de plus de 50 000 foyers).

Elle consumera 190 000 tonnes de biomasse essentiellement d’origine ligneuse : sciures de bois, rémanents forestiers, branchages et autres débris résiduels d’exploitation forestière et d’abattage, etc.

mais aussi de 10 000 tonnes de taillis à très courte rotation (TTCR) dont la culture serait développée dans le département du Doubs.

A Tavaux (39)

Une autre centrale thermique, alimentée par de la biomasse, (résidus d’exploitation forestière et produits de recyclage) va également être construite à Tavaux (39) par la société Dalkia. Située sur le site de l’usine Solvay elle est prévue pour alimenter en vapeur et énergie les activités industrielles du site mais aussi pour produire 30 M W d’électricité à vendre sur le réseau EDF.

(d’après diverses sources d’informations).


NDLR juin 2009 : Sur les 3 projets francs-comtois, seul celui de TAVAUX n’a pas été abandonné à la suite de la crise.