Un rapport de synthèse des audits départementaux réalisés depuis 15ans sur les risques naturels en particulier d’inondations



JPEG - 197.5 ko

Toute personne s’intéressant aux risques naturels, en particulier d’inondation, ne découvrira rien d’extraordinaire dans ce rapport de synthèse rédigé conjointement par le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) et le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD).

Il souligne une fois de plus des lacunes criantes et liste les recommandations qu’administrations et collectivités ont – et vont continuer – à ne pas trop prendre en compte.

On peut d’ailleurs s’interroger sur la sagacité et la neutralité de ces inspections et audits réalisés depuis 1997 et explorés par les auteurs de ce rapport.

15 ans de complicité dans la réduction des champs d’expansion des crues ?

Dans le domaine de : « La politique de l’eau : recenser et contrôler les ouvrages, maintenir les champs d’expansion des crues », le rapport de synthèse montre que ces constats et des audits se sont surtout focalisés sur les digues et barrages...

Pour le reste,un timide paragraphe souligne que : « La prise en compte des champs d’expansion des crues, des zones de ralentissement dynamique des crues ainsi que le maintien des zones humides sont des thèmes beaucoup moins évoqués dans les inspections et audits risques ». (page 39, partie 3.3.9 du rapport).

Comment en pourrait-il être autrement puisque l’administration a persévéré à fermer les yeux sur le grignotage continuel des zones humides et inondables, et même, à maintenir des remblais illégaux dans les lits majeurs de cours d’eau aux crues vigoureuses et soudaines...


NDLR

- Synthèse, exploitation et enseignements des inspections et audits risques naturels et hydrauliques départementaux effectués au titre du programme 1997-2012