Un nouveau Plan National d’Action en faveur des Zones Humides



PDF - 221.1 ko
Plan National d’Action en faveur des Zones Humides 2010

En 1995, face à la dégradation des zones humides française, le gouvernement avait adopté en un premier plan national d’action en faveur des zones humides comportant trois grands objectifs : arrêter la dégradation, garantir la préservation durable, favoriser la restauration. Ce plan tenait alors sur trois pages.

Le nouveau Plan national d’action en faveur des zones humides, présenté début février 2010, par Chantal Jouanno, Secrétaire d’État chargée de l’Écologie, est un document de 28 pages, qui s’appuie sur le constat que " Près de 67 % des zones humides métropolitaines ont disparu depuis le début du XXème siècle dont, la moitié en 30 ans, sur la période 1960-1990.

Ce document déclare beaucoup de bonnes intentions mais manque, selon les critiques associatives, d’ambition, en particulier par l’absence d’articulation avec les autres politiques liées à l’eau et à la biodiversité : trame verte et bleue, politique agricole, SDAGES qui viennent d’être publiés.

Pour la CPEPESC, il ne règle surtout rien concernant les agressions constantes que continuent à subir ces milieux riches en biodiversité et indispensables en matière de préservation de la ressource en eau.

A quand des mesures concrètes de mise en œuvre d’une police sérieuse et efficace de lutte contre les atteintes continuelles aux zones humides ?

Néanmoins, ce plan annonce 29 actions prochaines dont des mesures phares comme la création d’un parc national de zone humide, disposant d’un cœur de parc de plus de 10 000 ha ou, le soutien à l’acquisition, d’ici 2015, de 20 000 ha de zones humides. Cela console un peu !