Un coup de main de l’Etat au Conseil Général de Hte Saône pour détruire le conservatoire naturel vivant de Malbouhans (70) et le transformer en mécano pôle ?



Mi mai 2006, la CPEPESC a demandé au tribunal administratif d’annuler deux Plans Locaux d’Urbanisme dont les nouvelles dispositions livraient à l’urbanisation industrielle les terrains de l’ancien aérodrome militaire de Lure/Malbouhans : un véritable conservatoire naturel dont la conservation ne préoccupe pas plus les décideurs du conseil général (majorité de gauche) que leurs premières chemises !

En effet cette ancienne enclave militaire n’a jamais subi la pression d’une agriculture intensive : pas de labours et de traitements chimiques. Pas étonnant qu’elle montre une richesse écologique de premier ordre pour la région. Ce site témoin biologique vivant la CPEPESC ne veut pas laisser disparaître sous les pelles mécaniques et autres niveleuses... Il serait indigne pour une association de protection de l’environnement de ne pas dénoncer ce qui se trame !

Les arguments de la CPEPESC tiennent tellement la route que des inquiétudes de plus en plus sérieuses voient de plus le jour chez les décideurs promoteurs du projets...

Est-ce pour précipiter les choses ou pour leur donner un coup de main que le préfet de Haute-Saône vient de délivrer en plein milieu des vacances d’été une autorisation annexe touchant au projet ?

Responsable de la police de l’eau dans le département (au nom du ministère de l’écologie et du développement durable ! ! ), le Préfet vient en effet de donner au Conseil Général de Haute-Saône l’autorisation au titre de la loi sur l’eau à la réalisation de la route d’accès :

« Par arrêté 1916 du 20 juillet 2006, le Conseil Général de Hte Saône est autorisé au titre des articles L 214-1 à L 214-6 à réaliser les travaux d’aménagement d’une liaison nouvelle de desserte de la future ZA Lure-Malbouhans sur les territoires des communes de Lure, Roye, Malbouhans, La Côte et Neuvelle-lès-Lure ».

Ceci n’a pas échappé à la CPEPESC qui – même l’été – garde des yeux bien ouverts !

A suivre….


Pour en savoir plus consulter l’article précédent et le dossier