Stop au nettoyage de toiture qui « nettoie » la rivière !


JPEG - 661.3 ko

Attention le nettoyage d’une toiture de ses mousses et lichens à l’aide d’un produit chimique peut être très dangereux pour l’environnement. Les produits fongicides, algicides, bactéricides, utilisés pour nettoyer les toitures (y compris l’eau de javel) sont tous toxiques pour les êtres vivants de l’environnement.

En effet l’évacuation des eaux pluviales des toiture s’effectue généralement dans l’environnement sans traitement, soit directement, soit par l’intermédiaire de le conduite « eaux pluviales » du réseau d’assainissement.


Ainsi, les produits vaporisés sur les toitures peuvent se retrouver à la première averse dans la rivière pour intoxiquer les poissons, la microfaune et certains végétaux aquatiques. La mortalité piscicole peut être totale. Il s’agit d’une grave pollution qui engage la responsabilité civile et pénale du (des) responsable(s) des faits.

Et si vous récupérez l’eau de votre toiture, (usage domestique, jardin, bassin d’ornement ou à poissons, etc.. ) les conséquences peuvent être encore plus directes.

Est-ce vraiment bien utile de nettoyer une toiture ?

Il est faux de prétendre que la présence de mousse ou de lichen sur les tuiles d’un toit les rend poreuses ! La plupart des nettoyages de toitures est effectuée pour des raison d’esthétique.

Ces végétaux se nourrissent à partir des éléments (poussières , etc..) qui se sont déposés sur les toitures et ont été apportés par les vents ou les pluies. Le développement des mousses semble favorisé sur les faces nord des toitures, par la faible pente, l’ombrage, la proximité des branches d’arbres et les feuilles mortes.

Faire un geste pour la nature : ne faites rien et économisez votre argent !

Vous désirez malgré tout « émousser" : Ne faites pas appel à un « empoisonneur » !!

Même si certains produits commercialisés sont réputés biodégradables à plus de 90 %, outre la part non dégradée restante, le temps nécessaire à cette biodégradation est beaucoup trop long pour protéger le milieu récepteur naturel des eaux d’un écoulement immédiat.

Il n’existe en effet à notre avis aucune solution respectueuse de l’environnement à part la brosse et le jet d’eau moyenne pression pour ne pas abîmer les tuiles.

- Refusez toute intervention de « démousseurs » faisant du porte à porte, surtout chez les personnes âgées, pour proposer à faible coût un produit miracle et leurs services le plus souvent « au noir ».

Les résultats risquent d’être catastrophiques et d’engager votre responsabilité. Quelques mg de biocide par litre d’eau dans une rivière suffisent à en décimer les poissons ; Et l’eau est peut être captée en aval ...

- Faites appel à un professionnel ayant pignon sur rue (plombier, couvreur, entreprise de nettoyage,…) et surtout demander lui au préalable un devis en bonne et due forme appuyé de la "fiche technique" du produit de nettoyage précisant son % de biodégradabilité. (Il convient aussi de ne pas polluer le sol environnant votre habitation).

Il faut en effet utiliser un produit spécifique non rémanent avec une biodégradabilité maximum certifiée (supérieure à 90%…)

Il faut aussi avec le professionnel se poser la question de la destination des eaux et déchets issus du nettoyage ; et aussi de celle des eaux de la première pluie suivante qui seront inévitablement marquées d’un pic de pollution toxique.

— > On peut par exemple déconnecter chaque descente de gouttière pour récupérer dans un fût de 200 l. la première onde de pluie et laisser ensuite la biodégradabilité s’effectuer le plus longtemps possible dans ce fût .


N’hésitez à nous faire connaître les cas de pollution de ce genre et dont vous auriez pu avoir connaissance. A nous envoyer des photos. .

Quelques exemples de pollutions à la suite de démoussages.

- Nettoyage de toiture sanctionné : il avait aussi « nettoyé » les poissons du Doubs à Mancenans (25)

- Nettoyage de toiture polluant : Un mois de prison avec sursis pour l’entrepreneur !

- Encore des poissons morts après un nettoyage de toiture à Colombier-Fontaine (25).

- Le nettoyage de toiture qui avait "nettoyé" le GLAND à Hérimoncourt (25) à nouveau condamné en appel.

- Encore une hécatombe de poissons après le démoussage d’un toit à HéRIMONCOURT !