Soutien au projet de classement UNESCO au titre des sites, d’anciennes mines en Languedoc-Roussilon.



La CPEPESC a adressé le 15 mai 2007 la lettre suivante au Préfet de l’Aude au sujet du projet de classement UNESCO au titre des sites, des Barrencs de Fournes et de la mine du Moural de la Grave.

Monsieur le Préfet

Les mines souterraines des Barrencs de Fournes comptent parmi les plus anciennes exploitations minières souterraines de notre territoire national. Elles sont connues pour avoir été exploitées depuis la Protohistoire.

La mine située en contrebas des Barrencs de Fournes, a été mise au jour au début du XXème siècle lors des travaux de reconnaissance par la Société des Mines d’or de Salsigne. Cette galerie exploitait le filon dit « du Moural de la Grave ». Cet ensemble de réseaux miniers fait partie des cavités ou groupes de cavités qui ont été proposées par l’État pour être inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco afin de mettre en place un réseau de cavités protégées au plan mondial pour leurs intérêt géologique et en particulier pour leur concrétions.

Les cavités des Barrencs de Fournes ont été choisies pour y représenter les phénomènes de diagenèse (transformations minéralogiques) dans les concrétions d’aragonite bleue qui se sont développées dans les galeries minières depuis l’arrêt des travaux, des phénomènes géologiques uniques et exceptionnels. Le site recèle en surface et dans les réseaux souterrains de très nombreux vestiges. De surcroît certaines galeries sont occupées par des essaims de chauves-souris.

Le but du présent projet de classement au titre des sites est de conserver la mine du Moural de la Grave, les Barrencs de Fournes, les haldes et leurs environnements géologique, minéralogique et archéologique.

Notre association œuvre depuis des années à la protection du patrimoine souterrain ne peut que soutenir cette démarche, d’autant plus exceptionnelle que les sites concernés sont d’un très grand intérêt scientifique, et les phénomènes géologiques qu’ils renferment, uniques à l’échelle mondiale.

La Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères appuie donc sans réserve ce projet de classement.

Nous espérons que les mesures qui seront prises éviteront de banaliser le site à travers des aménagements touristiques néfastes. Au contraire, les Barrencs de Fournes doivent constituer à terme un espace sanctuarisé, véritable laboratoire souterrain d’étude et le théâtre de recherches avancées dans le domaine de l’archéologie, un site réservé aux scientifiques afin de préserver l’intégrité des richesses fragiles et inestimables qu’il renferme.

Dans l’espoir que ce projet retiendra toute votre attention, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet , l’assurance de notre considération distinguée.

Pour la CPEPESC Nale, Le Président, François DEVAUX