Sivens : Le mouvement écologiste français en deuil.



C’est avec une intense émotion et la plus grande tristesse que nous avons appris la mort de Rémi Fraisse, 21 ans, dimanche, à Sivens (Tarn).

Rémi était un jeune militant investi au sein de Nature Midi-Pyrénées, association affilée à France Nature Environnement. Actif au sein du groupe botanique de l’association naturaliste basée à Toulouse, il participait notamment au suivi de la flore protégée en Haute-Garonne où il assurait la coordination du suivi de la Renoncule à feuille d’ophioglosse.

Denez L’Hostis, président de France Nature Environnement :

« Nos pensées vont d’abord à la famille de Rémi, à ses proches et ses amis de Nature Midi-Pyrénées. Nous nous associons à leur peine.

Pacifistes par nature, nous condamnons fermement toute forme de violence : nul ne devrait mourir parce qu’il s’oppose à un projet insensé.

C’est un jour de deuil pour le mouvement écologiste français et pour FNE. La responsabilité des pouvoirs publics et de l’État est engagée. »


- Nature Midi-Pyrénées dont Rémi Fraisse était membre, invite tous ceux qui le souhaitent à déposer un message en sa mémoire sur la page Facebook de l’association.



NDLR :

Au lendemain de la mort de ce jeune manifestant, un rapport d’expertise commandé par le ministère de l’écologie défavorable au projet est publié par la préfecture du Tarn. Mais cela arrive bien tard !

Il critique sévèrement le projet : surestimation des besoins en eau, étude d’impact très moyenne et financement fragile.

- Lire sur le site du Journal de l’environnement, l’article à ce sujet : Barrage de Sivens : le rapport d’expertise dénonce un projet bancal