Sept associations nationales contestent devant le Conseil d’État le scandaleux décret « agrément des associations ».



Le décret n° 2011-832 du 12 juillet 2011 relatif à la réforme de l’agrément des associations de protection de l’environnement et à leur désignation au sein de certaines instances vient de faire l’objet, le 14 septembre 2011 d’un recours en annulation devant le Conseil d’État par plusieurs associations françaises, qui manifestement ne sont pas à la botte du gouvernement.

Il s’agirait de Réseau environnement santé (RES), Générations futures, Écologie sans frontière, la Fondation sciences citoyennes, Robin des toits, la Coordination nationale médicale santé-environnement (CNMSE) et l’association Respire. Un second recours a été également déposé contre l’arrêté d’application du même décret.

On aurait aimé voir d’autres grandes associations nationales environnementalistes s’associer à ce recours… Manifestement il y a quelque chose de pourri depuis la comédie du Grenelle !

.

Sur ce sujet voir notre page :

Publiés la veille du 14 juillet par le gouvernement, des textes entubent en douce les assos de défense de l’environnement. Réactions.


A lire également sur ce sujet :

La réforme de l’agrément menace-t-elle l’indépendance des ONG ?
Les ONG environnementales ont critiqué les critères de représentativité introduits dans la réglementation cet été. Il semblerait que l’obtention de l’agrément ministériel ouvre, pour sa part, la voie à un contrôle du monde associatif.
15 18:19:15/09/2011 - Lire l’actu

© Actu-Environnement