Samedi de terreur à ARBAS (31) saccagé par les casseurs anti-ours !



Samedi 1 avril, 2006, des manifestants extrêmement violents ont investi le petit village d’Arbas en réaction à la future réintroduction de 4 ours dans les Pyrénées (dont un à Arbas) annoncée par la Ministre de l’Ecologie et du développement durable, Nelly Olin.

Ils ont saccagé tout ce qui leurs tombait sous la main, violenté des habitants, arrosé de sang la façade de la mairie et dont le maire a été lui-même menacé de mort.... L’intervention de la gendarmerie mobile a été nécessaire pour protéger des voyous, les bâtiments publics et les personnes.

Aujourd’hui une immense majorité des français - comme le maire d’Arbas et la majorité de ses habitants - a compris la nécessité de préserver la biodiversité et veulent que se perpétue la présence de l’ours dans les Pyrénées.

Lamentable : Des élus socialistes, bardés de leurs ceintures tricolores auraient même participé à ces exactions... Par dégout, le maire d’Arbas, lui même socialiste à donné sa démission à ce parti.

Nous ne manquerons pas de donner des précisions ultérieures sur cette affaire qui ne pourra en rester là.

Cette manifestation avait été « organisée » par l’association dite pour la sauvegarde du patrimoine d’Ariège-Pyrénées ! Vous avez bien lu.