SOLVAY Tavaux (39) : Difficile transparence concernant le mercure de l’étang d’Aillon



JPEG - 510.3 ko
L’étang "décanteur" d’Aillon.

Ainsi que d’autres associations, la CPEPESC est membre de la Commission de Suivi de Site (CSS) concernant la plate-forme industrielle chimique de TAVAUX (39) où la société SOLVAY Tavaux exerce ses activités de même que maintenant la société INOVYN France.

Cette CSS se réunit environ un fois par an. La dernière réunion a eu lieu ce 3 juin 2016 aux usines Solvay à Tavaux.

Pas content le représentant de l’association

Il avait encore redemandé l’année dernière des mesures de la concentration en mercure des sédiments dans l’étang d’Aillon, dernier plan d’eau recevant les effluents avant le rejet dans la Saône. Cette demande était faite à chaque CSS depuis de plusieurs années.... sans résultat alors que les rejets de mercure dus à l’électrolyse sont aujourd’hui quasi nuls suite à changement de process de fabrication du chlore et du sel.

« Il a donc fallu se fâcher et rappeler en séance (sans qu’il fût besoin en l’occurrence de se munir d’un micro) que le dernier compte rendu était TRES CLAIR et que M. le préfet président de séance avait précisé que "ce débat était récurrent et qu’il convenait d’obtenir des données factuelles sur ces sédiments afin de poursuivre la discussion sur ce sujet". (cf CR CSS du 18 juin 2015 : http://www.franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/commission-de-suivi-de-site-css-a210.html)

La direction de Solvay a donc été obligée de promettre en séance qu’elle allait envoyer rapidement ces données ... tout en craignant manifestement l’usage qu’il pourrait en être fait. Ces données existent donc bien réellement. A suivre !

JPEG - 490.9 ko
Le déversoir de l’Aillon en direction de la Saône.