Rejet du recours de la CPEPESC contre la plus grosse porcherie industrielle jamais construite en Franche-Comté.



En novembre 2005, la CPEPESC avait demandé au tribunal administratif de Besançon d’annuler l’autorisation délivrée par le préfet de Haute-Saône de la plus grosse porcherie jamais construite en Franche-Comté.

En effet par arrêté du 11 janvier 2005 le préfet a autorisé la SCEA RAISON à exploiter un élevage hors-sol de porcs d’une capacité de 5654 animaux-équivalents (soit 6276 animaux) sur le territoire d’une commune du nord de la Haute-Sône, Ormoy (70).

Le mouvement associatif ne pouvait que s’opposer à ce projet et aux énormes quantités de lisier immanquablement déversées dans le milieu naturel : Symptomatique, plus de 700 rotations avec la tonne à lisier seront nécessaires par année !!.

D’autre part où est l’intérêt de produire du porc labellisé « porc comtois » si ce dernier est élevé dans les mêmes conditions pitoyables que dans les usines à cochon des Pays-Bas ou les plus gros élevages bretons ?

Mais que pèsent les arguments d’une association qui ne dispose que de moyens dérisoires face à un groupe industriel puissant et à une législation environnementale permissive minimaliste qui continue de démontrer toute son « efficacité » en Bretagne... !

Sur cette affaire on se reportera utilement :

- au premier article de ce site concernant cette affaire.

- En savoir plus sur les porcheries et l’environnement.