Référendum sur les OGM refusé en en Gironde… pour des motifs de « cuisine »



Le tribunal administratif de Bordeaux, a décidé à la demande de l’Etat, qu’un référendum sur la question ne portait pas sur un domaine de compétence du Conseil général et donc, que celui-ci n’avait pas le droit d’organiser une consultation de l’ensemble des citoyens de la Gironde sur le sujet ; Et pourtant des milliers d’hectares de cultures OGM risquent d’être plantés dans leur environnement !

Il est difficile de comprendre qu’une assemblée, qui plus est élue au suffrage directe, ne puisse consulter ses électeurs et contribuables, sur un sujet aussi grave et propre à orienter la politique agricole du Conseil Général.

Que fera le nouveau président de la République et son grand ministère du développement durable, un peu de sagesse avec un moratoire ou laissera t il se poursuivre des affrontements de toutes sortes sur un sujet aussi brûlant ?

Le député-maire UMP de Condom, Gérard Dubrac, a déclaré selon la presse, que le problème n’était pas là et dépendait d’abord « dans quelles conditions les plantations OGM sont faites ».

Dommage qu’il n’ait pas assisté pour s’informer, au jugement de Toulouse qui est rapporté ce même jour sur ce site. Voir l’article