Projet de méthanisation de Reugney (25), la CPEPESC apporte quelques précisions.



Le 06 septembre 2010, la CPEPESC de Franche-Comté a diffusé le communiqué de Presse suivant :

Dans les suites des derniers articles de presse concernant le projet de méthanisation de Reugney, la CPEPESC tenait à apporter quelques précisions :

- La CPEPESC veut s’inscrire dans une démarche constructive et est prête à participer à une réunion multipartite sur ce dossier dans l’objectif d’une politique de mise en oeuvre d’une méthanisation responsable et réfléchie à l’échelle régionale ou départementale.

- Il n’a jamais été question pour nous de prendre qui que se soit pour des imbéciles. Notre association n’a pas pour tradition de critiquer les gens mais des faits ou des comportements.

- Sur le fond du dossier, la CPEPESC tient à préciser que l’agriculture n’est pas l’unique source de pollution du bassin versant de la Loue et que dans ce domaine, l’AOC Comté peut être un outil majeur pour favoriser des pratiques responsables et respectueuses de l’environnement.

- Surtout la CPEPESC souligne une nouvelle fois, conformément aux données scientifiques, que le digestat de méthanisation est l’équivalent de lisier de porc et que le projet représente une pollution égale à 3 porcheries (de 2200 équivalents animaux chacune). Les quantités d’azote minéral seront aussi doublées sur la surface agricole utilisée, avec un risque accru de lessivage.

La CPEPESC s’interroge donc toujours : pourquoi les services de l’état qui avaient émis des réserves quant aux risques environnementaux du projet, ont rendu, en vue d’autorisation préfectorale, un avis favorable à une telle installation alors que des alternatives étaient possibles ?


. Article précédent sur le même sujet : Unité de méthanisation de Reugney : un projet inacceptable en l’état, en amont de la Loue, l’équivalent de 3 porcheries industrielles !