Projet d’extension de la "sablière de Pagney" sur la commune de JALLERANGE (25) rejeté.



Dès l’année 2001, les riverains de l’Ognon et les associations s’alarment à l’annonce d’un projet d’extension d’une gravière sur 50 ha. (39 ha sur Jalleranges (25), 15 ha sur Pagney (39) et 9 ha sur Sornay (70). Ces 3 parcelles, bien qu’appartenant à 3 départements différents sont pratiquement jointives et multiplient les risques de nuisances environnementales.

Le conseil municipal de Jallerange qui veut tout mettre en œuvre pour protéger la vallée et ne peut accepter un traumatisme supplémentaire à celui qui provoquera la construction de la ligne TGV vote contre. En octobre 2002, le Collectif Saône Doubs Vivants anime un réunion d’information publique sur les conséquences des gravières dans la vallée..

Le 21 octobre 2004, la CPEPESC adresse au Commissaire Enquêteur ses observations motivées sur

Word - 57.5 ko
OBSERVATIONS CPEPESC SABLIERE JALLERANGE

la demande d’autorisation d’ouvrir une carrière de matériaux alluvionnaires avec installation de broyage-concassage d’une puissance de 450 kW, sur la commune de JALLERANGE (25170), aux lieux-dits « Petit Roué et Grand Roué », par la SARL Les Sablières du Val-de-l’Ognon.

Le 22 novembre 2004, le commissaire enquêteur, Gabriel LAITHIER émettra un « ...AVIS DEFAVORABLE au projet de création d’une carrière de matériaux alluvionnaires avec installation de broyage-concassage aux lieux-dits "Grand Roué" et "Petit Roué" sur le territoire de la commune de JALLERANGE (25) tel que décrit au dossier et soumis à enquête publique »....

Cet avis à préludé au rejet du projet.