Porcs contaminés aux dioxines, poulets, poissons... On ne nous dit pas tout !



Par un communiqué du 9 décembre 2008, le WWF monte au créneau pour réclamer l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire dans les plus brefs délais !!!

La CPEPESC soutien une cette action face à la dangereuse hypocrisie attentiste ambiante.

Ne pas jouer avec la santé de nos concitoyens !!!"

Dimanche 7 décembre 2008, les médias ont relayé une information selon laquelle la viande de porc irlandaise commercialisée serait imprégnée de dioxines suite à une ingestion d’huile toxique.

Pour mémoire, en 1999, la crise du poulet à la dioxine - qui n’était que du poulet aux PCBs - faisait frémir les populations européennes.

En2005 les poissons du Rhône deviennent impropres à la consommation. Octobre 2008, le poissons d’eaux douces de la Seine sont interdits à la consommation et la commercialisation.

Ainsi le WWF-France a depuis plus d’un an tiré la sonnette d’alarme.

Contrairement aux dires de certains, il avait affirmé que cette pollution n’était pas seulement une pollution ancienne mais également actuelle. Les dernières informations nous le démontrent et les dernières contaminations ne font que confirmer l’étendue des dégâts.

- Pourquoi les services d’Etat ont passé sous silence le rapport de l’IFREMER intitulé " Distribution et devenir de contamination persistants dans les écosystèmes littoraux. Comparaison Manche Ouest-Manche Est" paru en 2008 confirmant nos craintes sur l’estuaire et la baie de Seine ?

- Pourquoi les mesures de précautions formulées dans l’avis de l’AFSSA du 23 octobre 2007 n’ont pas été suivies d’effets ?

- Pourquoi encore avoir passé sous silence les 4000 litres de PCBs qui se sont répandus à Vaulx-en-Velin suite à des actes de vandalismes exercés il y a quelques mois sur des transformateurs électriques ?

- Pourquoi ne pas parler des centaines de kilos de PCBs sortant de nos stations d’épuration chaque année et s’écoulant dans nos fleuves ?

Pourquoi ???

Aujourd’hui encore, les services sanitaires du Ministère de l’Agriculture de l’Alimentation et la Pêche affirment que la contamination des porcs irlandais n’aura pas d’incidence sur l’être humain.

Selon Patrice Halimi - Chirurgien Pédiatre et Secrétaire Général de l’Association Santé Environnement France (ASEF) : "Comment peut-on affirmer cela lorsque l’on sait que le principal problème de telles molécules réside dans le phénomène de bioaccumulation ?"

André CICOLELLA, toxicologue, membre du conseil scientifique de WWF-France, dénonce à travers cette crise sanitaire les promesses non tenues faites par le gouvernement dans le cadre du Grenelle concernant la mise en place d’un véritable institut de veille environnemental. "Le situation actuelle de l’IFEN et son démentellement en est l’exemple de son renoncement".

Serge ORRU, Directeur Général du WWF-France dit stop :" Pendant plus d’un an nous avons fait confiance aux services émanant des Ministère de la Santé et de l’Agriculture sans avoir à ce jour eu de retour constructif sur ce dossier. Afin de faire toute la lumière sur cette pollution qui n’est plus circonscrite au Rhône nous demandons qu’une commission d’enquête parlementaire soit ouverte dans les plus brefs délais !!! Nous ne pouvons pas jouer avec la santé de nos concitoyens !!!"