Pollution au PCB du bassin du Rhône : un rapport d’étape des investigations publié par l’administration.



La préfecture du Rhône, préfecture de bassin a rendu public un Rapport d’étape au 30 avril 2009 du Programme d’actions ≪ Pollution PCB≫ du bassin Rhone-Méditerranee

Selon l’administration « Des investigations et analyses ont été entreprises sur les poissons et les sédiments sur 130 points répartis sur l’ensemble du bassin.

Sur le plan sanitaire, la multiplicité de ces investigations permet d’avoir une image de plus en plus détaillée de la situation sur le plan sanitaire et de faire évoluer les mesures de gestion.

Les résultats annoncés ce jour vont entraîner les mesures de gestion suivantes, qui pourront se traduire par des levées d’interdictions ou des interdictions supplémentaires ».

L’administration annonce dans ce rapport, ce qu’elle qualifie de « bonnes nouvelles ». Par exemple, la prochaine autorisation de manger les poissons de surface, espèces faiblement accumulatrices, sur une grande partie du linéaire du Rhône

« Les mauvaises nouvelles » attirent plus l’attention

« Des mesures de gestion à venir devraient concerner certains tronçons des cours d’eau suivants (avec ciblage espèces si possible) :

le Doubs (espèces de fond), le petit Rhône (anguille), l’Allan, l’Azergues, la Cadières, le Drac, le Gier, le Gland, l’Isère, le Fier (espèces de fond), la Luynes, la Savoureuse et les Sorgues (espèces de fond), Huveaunes ;

La contamination confirmée dans certains secteurs (Rhône sur la portion du secteur P2 de Saint Vulbas à Loyettes) ».

Après la lecture de ce rapport, on reste sur sa fin. 130 points de prélèvements, c’est important, mais néanmoins très peu représentatif au regard du gigantesque linéaire des cours d’eau du bassin versant du Rhône.

Il se dit du PCB dans les cours d’eau, que plus on en cherche et plus on va en trouver...



- Lien vers ce rapport, sur le site de la préfecture du Rhône : http://www.rhone.pref.gouv.fr/web/4-actualites.php ?id=7948