Pillage archéologique : Un prédateur champenois lourdement sanctionné !



Même avec l’accord des propriétaires du terrain, c’est interdit et fortement répréhensible.

Un sexagénaire producteur de champagne marnais, qui écumait depuis des années dans ses prospections sauvages à détecteur à métaux les sites archéologiques de Champagne et de Seine et Marne, et vendait le produit des « ses fouilles clandestines » vient d’être condamné à 6 mois de prison avec sursis et à 197000€ d’amende douanière par le tribunal correctionnel de Meaux (77), devant lequel il a comparu le 29 juillet 2014. Sa femme reconnue complice à écopée de 3500€ d’amende.

C’est la découverte d’une centaine de pièces de monnaie ancienne dans le véhicule du personnage lors d’un simple contrôle douanier le 5 février 2012 à La Ferté-sous-Jouarre (77) qui avait déclenchée une enquête. L’intéressé se rendait parait-il à une bourse aux monnaies à Argenteuil...

L’enquête a révélé que ce « prédateur » du patrimoine ancien avait volé plus de 2000 pièces archéologiques qui lui ont été par ailleurs confisquées.


NDLR

- Voir aussi page : Protection des sites et vestiges archéologiques