Avis de la Haute Autorité : pas de culture du maïs O.G.M. en France en 2008



A la suite de l’avis rendu le 9 janvier 2008 par la Haute autorité provisoire sur les OGM, faisant état de "doutes sérieux" (interrogations sur des faits scientifiques nouveaux), le Gouvernement a décidé le 11 janvier, de demander à l’Union Européenne, l’activation de la clause de sauvegarde pour pouvoir suspendre en France la culture du maïs MON 810 de la société Monsanto. (22 000 ha. cultivés en 2007).

Cet avis est consultable :

- à l’adresse http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/avisogmfn_2_cle6d4b9c.pdf ou en cliquant sur la vignette ci-contre ------->

PDF - 82.4 ko

. .

José Bové a stoppé sa grève de la faim commencée 9 jours plus tôt pour réclamer cette mesure.

Une grande polémique a été immédiatement développée par les pro-OGM à l’exemple du sans-surprise, président de la FNSEA, Lemétayer, qui critiqué une « affligeante » décision.

« Je fais le choix politique majeur de porter notre pays à l’avant-garde du débat sur l’environnement » a justifié le 12 décembre, le Président Sarkozy devant le conseil national de l’UMP.

à suivre.