PCB dans la Saône : consommation des poissons de fond interdite du confluent du Doubs au barrage-écluse de Dracé.



Par arrêté interdépartemental du 16 février 2008, les préfets de Saône-et-Loire, de l’Ain et du Rhône ont interdit « à la consommation humaine et animale ainsi que la cession en vue de la consommation » les poissons de fond (benthiques), réputés être des accumulateurs de pcb au contact des sédiments, les anguilles, barbeaux, brèmes, carpes, tanches et silures pêchés dans la Saône du confluent du Doubs à VERDUN-SUR-LE DOUBS (71) au barrage-écluse de DRACE (69).

Restent consommables les poissons de pleine eau (pélagiques) non visés par l’arrêté, c’est-à-dire les brochets, perches, sandres, gardons, ablettes.

Selon un communiqué de la préfecture de Saône-et-Loire, ’« sur la rivière Saône, plusieurs séries d’analyses de poissons réalisés entre la fin 2008 et début 2009 ont confirmé que les espèces suspectes d’être fortement bio accumulatrices s’avèrent conformes sur les secteurs de Apremont/ Maxilly sur Saône ( secteur 21) et Saint Symphorien d’Ancelle / Saint Romain des Iles (secteur 71), mais qu’en revanche sur le secteur d’Ouroux sur Saône ( secteur 71) des dépassements de seuils en P.C.B. ont été révélés ( brèmes et carpes).

Il faut rappeler qu’à l’aval du barrage-écluse de Dracé, une interdiction similaire a déjà été prise le 12 février.