Où en est le projet de canal grand gabarit Seine-Nord, selon le Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement



JPEG - 23.6 ko

"...L’avancement de ce projet se poursuit activement sur le terrain. La majeure partie des acquisitions foncières ont été effectuées. Les diagnostics archéologiques sont en cours et les premières fouilles ont commencé au printemps 2010. En outre, les premiers travaux préparatoires engagés dans le cadre du plan de relance ont débuté l’été dernier, en particulier l’abaissement du profil en long de l’autoroute A29. Voies navigables de France est techniquement prêt à engager le dialogue compétitif avec les deux groupements candidats en lice pour le contrat de conception-réalisation-exploitation.

Son lancement doit toutefois être conforté par un accord global sur le financement du canal et de ses plates-formes multimodales. La finalisation du plan de financement, qui s’appuie pour moitié sur des fonds privés, est en cours. Dans ce cadre, tous les établissements et les collectivités intéressés ont été sollicités, y compris les ports maritimes et fluviaux. En outre, l’Union européenne subventionne ce projet, notamment en raison de son caractère international. Actuellement, les participations acquises permettent une couverture du besoin de financement à hauteur de 97,7 %.".

(Extrait d’une réponse du ministère publée au JO du 28 décembre 2010 p. 13999 suite à une question écrite n° 93127 publiée au JO du 09/11/2010).


Le canal Seine-Nord Europe qui a été déclaré d’utilité publique le 12 septembre 2008, devrait être creusé sur 106km entre les communes d’Aubencheul-au-Bac et de Compiègne. Les dimensions prévues de sa voie d’eau : 4,5m de profondeur, 54m de largeur. Pour sa réalisation, 55 millions de mètres cubes de terre devraient être déplacés...