OGM : suspension "bidon" ordonnée par le Ministre de l’Agriculture



Par arrêté publié au J.O. le 6 décembre 2007, le Ministre de l’Agriculture a suspendu la cession à l’utilisateur final et l’utilisation des semences de maïs issues de la lignée de maïs génétiquement modifié MON810 mentionnées dans l’arrêté du 3 août 1998 et ce, jusqu’à la publication d’une loi relative aux OGM et au plus tard jusqu’au 9 février 2008.

En d’autres termes, cette « clause de sauvegarde » n’interdit nullement le semis de maïs génétiquement modifié MON 810 l’an prochain, que la loi ait été votée ou non !

Une clause de sauvegarde qui ne sauvegarde que les intérêts du lobby OGM !

Dans un communiqué de presse F.N.E. a immédiatement fait savoir que « Cette clause de sauvegarde ne correspond pas aux conclusions du Grenelle. Nous sommes très déçus que le gel des cultures annoncé par le Ministre de l’Ecologie ne soit pas respecté et qu’il ne soit pas mis un terme à l’hypocrisie que Jean- Louis Borloo dénonçait lui-même en prenant l’engagement de ne pas « prendre le risque » d’une contamination des productions non OGM. »

Le texte de cet édifiant arrêté est consultable sur le site de Légifrance.