Regard sur le printemps 2014 des truites de la Loue « bouffées à vif » par les mycoses.



Nouvelle hécatombe ce printemps 2014 pour les truites de la Loue. Elles sont « bouffées à vif » jusqu’à la mort par des mycoses blanches invasives. Le phénomène serait pire qu’en 2010...

Ces poissons sont malades en raisons de la qualité des eaux de la rivière où aboutissent toujours plus de substances chimiques en premier lieu d’origines agricoles : azote, phosphore, (engrais et lisier en excès) herbicides, fongicides, mais aussi résiduaires (médicaments, produits ménagers, produits chimiques, hydrocarbures, ...).

*

Les études, rapports administratifs et conférences des pouvoirs publics se succèdent pour masquer l’absence de volonté politique. Il suffit de regarder du coté de la Bretagne, avec ce qui a été fait pour administrer le problème des algues vertes pour tout comprendre.

En Franche-Comté, il pleut beaucoup (1,5m d’eau par an minimum) et une grande partie du territoire est recouverte de forêt donc ne recevant par de pollution. Mais malgré cela, on arrive quand même à faire crever nos rivières !

Ces quelques images, ont été prises le 25 avril 2014, en rive gauche de la Loue, sur le territoire de Lizine (25), immédiatement en amont du lieu-dit La Piquette. (cpepesc. 25.04.14)