Nouveau « biocarburant » E10 : Pourquoi il ne faudra pas l’acheter !



L’E10 : un agrocarburant à côté de ses pompes

L’Union française des industries pétrolières (Ufip) vient d’annoncer qu’un nouveau « biocarburant », l’E10, allait être distribué dans les stations service en France à partir du 1er avril.

Mauvaise nouvelle : du blé, des betteraves et de la canne à sucre pour faire rouler nos voitures, déforester l’Amazonie et aggraver la crise alimentaire… Réaction de FNE.

Avec ses 10% d’éthanol issu de productions végétales, l’E 10 n’a rien de « bio », bien au contraire. Les Sénateurs eux-mêmes l’ont reconnu en adoptant un amendement dans le projet de loi Grenelle 1 pour remplacer le terme de « biocarburant » par celui d’ « agrocarburant », afin d’éviter toute confusion avec l’agriculture biologique.

Automobilistes, sachez qu’utiliser des céréales pour faire rouler sa voiture, cela veut dire qu’il y en aura moins pour nourrir les habitants de notre planète, et que l’homme continuera à raser des forêts pour augmenter les surfaces agricoles.

En France, et malgré une efficacité énergétique dérisoire, la culture intensive des agrocarburants va encore stimuler la course au rendement et la consommation d’engrais et pesticides qui sont dévastateurs pour l’eau et la biodiversité. Nos amis allemands eux ont déjà dit stop à ce type de carburant.

Communiqué de presse de France Nature Environnement du 4 février 2009