Menaces sur les amphibiens : Des millions de grenouilles dans le commerce



Le magazine NewScientist publiait, dans son numéro de janvier, les résultats d’une étude à paraître dans la revue Conservation Biology, sur le commerce des amphibiens. De 180 millions à près d’un milliard de grenouilles sont capturées dans la nature pour satisfaire l’appétit des consommateurs. Un trafic de viande qui est donc loin d’être anecdotique, et monte en flèche depuis ces 20 dernières années.

En France, nous sommes également loin de la coutume saisonnière de la pêche à la grenouille verte car ce sont entre 2 500 et 4 000 tonnes de grenouilles qui y sont importées chaque année. L’Indonésie est le plus gros fournisseur, avec 5 000 tonnes annuelles envoyées sur les marchés extérieurs.

Si la France et les Etats-Unis sont les plus gros consommateurs, les cuisses de grenouille sont aussi un mets très apprécié de la gastronomie asiatique. Les chiffres sont édifiants, et dans ces stocks de cuisses surgelés qui circulent d’un bout de la planète à l’autre, aucune traçabilité ne garantit qu’il s’agisse d’espèces menacées ou non. Plus de contrôles dans « l’industrie de la cuisse de grenouille » s’avèrent impératifs ou, alors, franchement moins de snobisme alimentaire.

(extrait de l’article : Menaces sur les amphibiens : l’indéniable et le grotesque (Elisabeth Leciak) accessible intégralement sur le site de Univers Nature sur la page http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi ?id=3588


NDLR : On peut ajouter qu’en France, et particulièrement en Franche-Comté, les juges, qui doivent aussi être des mangeurs de grenouilles, semblent approuver de grandes difficultés à sanctionner sérieusement les rares braconniers renvoyés devant la justice.