Malgré les risques, on continue de construire en zone inondable



« Entre 1999 et 2006, près de 100 000 logements ont été construits dans les zones inondables de 424 grandes communes. Les terrains étudiés sont soumis à des submersions d’intensité et de fréquence variables, certains ne sont susceptibles d’être inondés qu’en cas de crues très rares et d’intensités exceptionnelles.

L’accroissement du nombre de logements dans ces secteurs provient de la pression démographique qui s’est répercutée dans les parcelles exposées comme dans les parcelles hors d’eau.

Les nouvelles implantations en zones inondables ont contribué à densifier les territoires déjà urbanisés plutôt qu’à les étendre, préservant ainsi majoritairement les zones d’expansion des crues ». On peut être assez critique sur cette dernière affirmation.

. .

Pour en savoir plus, on lira utilement, l’article « Croissance du nombre de logements en zones inondables » dans « Le POINT SUR » n° 6 du Commissariat Général au développement durable.

PDF - 833.4 ko
Télécharger Le Point sur n°6 "Croissance du nombre de logements en zone inondable"