Les tourbières, zones humides originales.



JPEG - 768.7 ko

Une tourbière s’est en général formée sous une longue période à la faveur d’une dépression d’eau stagnante très pauvre en oxygène où les débris des végétaux se sont accumulés. Ils ont été transformés, sous l’action des microorganismes anaérobies, en tourbe. Cette tourbe, constituée pour une grande part de carbone, constituait autrefois, après avoir été extraites et séchée au soleil, le charbon du pauvre.

Les tourbières constituent des zones humides originales qu’il faut protéger à ce titre mais aussi parce qu’elles recèlent des écosystèmes, une flore et une faune très spécifiques et constituent un patrimoine culturel et naturel vivant remarquable.

Pour promouvoir la connaissance et la conservation des tourbières, il existe un « pôle tourbières ». Site :http://www.pole-tourbieres.org

Ce pôle a met en ligne, à la page « publications » de son site Des plaquettes de sensibilisation à la préservation des tourbières.

.