Les suisses consultés par un référendum sur l’énergie ont décidé de tourner le dos au nucléaire.



JPEG - 103.3 ko
Centrale nucléaire de Mühleberg au bord de l’Aare (Affluent du Lac de Bienne et du Rhin)

Le 21 mai 2017, les Suisses consultés par référendum ont voté à 58,2 % pour la nouvelle loi énergétique 2050 qui tourne progressivement le dos à l’énergie nucléaire.

Il n’y aura plus de nouvelle autorisation de construction de centrale atomique en Suisse. Les 5 centrales suisses existantes vieillissantes seront arrêtées progressivement.

La loi a prévu un financement supplémentaire annuel de 480 millions de francs suisses pour soutenir le développement des énergies renouvelables jusqu’en 2022 (hydraulique, solaire, géothermie, biomasse).

Elle prévoit aussi de réduire de plus de 13% la consommation d’électricité avant 2035 et celle de l’énergie de 43%.