Les sénateurs ennemis des abeilles, particulièrement en Franche-Comté



JPEG - 102.3 ko

Tout le monde sait aujourd’hui que la règlementation européenne ne permet pas de protéger les abeilles, l’environnement et la santé humaine.

Constatant que la clothianidine, le thiaméthoxam et l’imidaclopride et deux autres néonicotinoïdes restent utilisés en France et en Europe sur de très larges surfaces, une proposition de résolution avait été déposée au Sénat pour que soit demandé au Gouvernement d’ agir auprès de l’Union européenne pour une interdiction d’utilisations des pesticides néonicotinoïdes tant que les risques graves pour la santé humaine, animale et l’environnement ne seront pas écartés. Ne pas oublier également que ces produits se retrouvent aussi dans les rivières...

Cette proposition a été rejetée par un vote des sénateurs !

248 sécateurs ont voté contre, 64 seulement pour.

Un seul franc-comtois à soutenu cette proposition !

- Seul un sénateur du Doubs, Jean-François LONGEOT, a eu le courage de voter pour.

- Les deux autres sénateurs du Doubs, Martial BOURQUIN et Jacques GROSPERRIN , ont voté contre.

- Les deux sénateurs de Haute-Saône, Alain JOYANDET, Michel RAISON, ont voté contre.

- Le sénateur de Belfort, Cédric PERRIN à voté contre.

- Un sénateur du Jura Gilbert BARBIER à voté contre.

- Le second sénateur du Jura, Gérard BAILLY, s’est abstenu.


NDLR : Le compte rendu du scrutin n° 92 - séance du 4 février 2015 du Sénat est accessible en ligne. (Vous pourrez y retrouver les noms et votes de tous les autres sénateurs de l’hexagone) :

- Lien : http://www.senat.fr/scrutin-public/2014/scr2014-92.html