Les limites du nucléaire : Peur panique à Golfech !



JPEG - 21.7 ko

En cas d’alerte grave sur une centrale nucléaire, la première consigne donnée aux habitants voisins est, dans un premier temps, de se calfeutrer et de rester chez eux, surtout, de ne pas sortir à l’extérieur.

Mais à Golfech (Tarn-et Garonne), lundi soir, 2 avril 2011, lorsque la sirène d’alerte de la centrale atomique, s’est déclenchée intempestivement en continu sans motif réel, toute la population de cette localité de 1000 habitants s’est retrouvée comme un seul homme dans la rue !

La centrale nucléaire de Golfech est parait-il jumelée avec une centrale Japonaise... Selon les mauvaises langues : " D’ici à ce qu’il y ait eu des échanges de savoir faire.."

.

En savoir plus.

Voir article sur site LIBERATION : Golfech : le déclenchement "intempestif" d’une alarme affole la population.