Les étangs.



JPEG - 874.8 ko
Etangs établis au détriment d’une zone humide.

Parce qu’ils sont en général implantés sur des terrains imperméables propices aux zones humides, la construction d’étangs pour la pisciculture entraine très souvent la destruction de zones humides. Celles-ci sont creusées ou recouvertes par des digues ou noyées.

En second lieu, le fonctionnement de ces étangs menace directement le fonctionnement écologique des cours d’eau lorsqu’ils y sont connectés : prélèvement d’eau excessif, perturbation thermique par apport d’eau réchauffée par le soleil, pollution organique (étang d’élevage piscicole), pollution sédimentaire (lors de la vidange périodique d’étang), apport d’espèces non autochtones (écrevisse américaine, etc..), …

La construction et le fonctionnement des étangs sont aujourd’hui plus ou moins bien encadrés par la loi. Il existe un lobby des propriétaires d’étangs.

Au delà de leurs impacts négatifs sur les cours d’eau, les étangs, peuvent contribuer sur leurs sites à une certaine biodiversité.

PDF - 1.8 Mo
Plaquette "L’étang, une construction humaine".

On consultera utilement la plaquette L’étang, une construction humaine réalisée par FCNE et financée par le Conseil Régional de Franche-Comté.