Les élevages industriels ne manquent pas de SARM !



Le SARM c’est le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline plus connu sous le nom tout aussi charmant de « Staphylocoque doré », une très dangereuse bactérie pathogène responsable d’infections graves (pneumonies, méningites bactériennes, fixation dans l’organisme pouvant être mortelle, .. ).

Or, les principaux réservoirs animaux en staphylocoques antibio-résistants (SARM) sont évidemment les élevages industriels où "survivent" les animaux en promiscuité de leurs congénères et déjections. Pour lever un peu plus le voile sur leurs SARM, nous reproduisons ici, un article à ce sujet avec l’accord de l’association AIVES qui en est l’auteur est milite au sein du collectif PLEIN-AIR.

SARM, porcs et lisier

Elevages intensifs et zones d’épandage de lisiers peuvent contaminer les populations riveraines avec des bactéries devenues résistantes aux antibiotiques. Ce risque est très élevé pour les éleveurs. Mais même de simples promeneurs côtoyant une zone en cours d’épandage peuvent être contaminés !

Être contaminé ne veut pas forcément dire être malade. On peut être porteur de germes multi-résistants et développer une infection gravissime bien après la contamination, par exemple lorsqu’une autre pathologie affaiblit notre organisme. On peut aussi ne jamais développer de maladie mais diffuser ces germes pathogènes à son entourage ou … à d’autres patients si on est soi-même hospitalisé.

Des décès : liés aux élevages ?

Les résistances aux antibiotiques sont responsables de 25 000 décès par an en Europe. Aux Etats-Unis, elles ont été responsables de 19 000 décès en 2005 (plus que le SIDA). Si les élevages intensifs ne sont pas les seuls responsables de ce désastre sanitaire, force est de constater que la grande majorité des études incrimine ces élevages dans la genèse et le développement des résistances en particulier pour ce qui concerne les SARM (Staphylococcus Aureus Résistant à la Méthicilline, MRSA dans la littérature anglo-saxonne), les Entérobactéries et autres Escherichia Coli.

Pourquoi des antibiorésistances ?

L’apparition des antibiorésistances est liée, d’une part, aux conditions de vie des animaux dans les élevages intensifs de type hors-sol. Cela s’explique par le nombre imposant d’animaux dans ce type d’élevage : plus il y a d’animaux, plus les risques sont grands. Cela s’explique aussi par la promiscuité dans laquelle ils vivent : 0.65 à 0.75 m² pour un porc charcutier de 110 kg. Cela s’explique enfin par la baisse des défenses immunitaires qui apparaît, tout comme chez l’homme, chez des animaux soumis à un stress permanent.

L’apparition des antibiorésistances est, d’autre part, due à l’utilisation importante d’antibiotiques. Même si ceux-ci ne sont plus, en théorie, utilisées de façon systématique comme facteur de croissance, ils restent d’utilisation massive en cas d’apparition de pathologies infectieuses, l’éleveur ne pouvant pas prendre le risque d’une contamination dans son élevage. Il existe bien des places d’isolement dans des « infirmeries », mais comment repérer rapidement un animal malade parmi plusieurs milliers de congénères !

Les épandages : un risque !

Pour en revenir à nos épandages, une étude particulièrement inquiétante a été publiée le 16 septembre 2013 dans la revue médicale « JAMA Internal Medecine ». Elle a été menée en Pennsylvanie par des chercheurs de Baltimore. Le risque d’infection (déclarée) par un SARM est augmenté de 38 % chez les personnes vivant à proximité de champs où du lisier de porc a été épandu. « Nos résultats suggèrent qu’approximativement 11 % des infections par SARM et des cas d’infection de la peau ou des tissus mous dans la population étudiée seraient attribuables à l’épandage de lisier de porcs dans les champs ». Même tendance, mais moins marquée, pour les personnes vivant à proximité des porcheries.

On peut rétorquer bien sûr que cette étude a été effectuée aux Etats-Unis où les conditions d’élevage et d’épandage sont différentes de chez nous mais il n’empêche que le risque est bien réel et que tant que des études sérieuses n’ont pas été menées, les épandages de lisiers devraient être interdits à proximité des habitations et des lieux de passage en vertu du principe de précaution. (Au minimum, à proximité des écoles, crèches, maisons de retraite et hôpitaux ainsi qu’auprès des habitations des patients subissant des traitements immunosuppresseurs).

Tous encerclés !

Pour illustrer ce propos, concernant le projet de porcherie industrielle d’Heuringhem, des îlots d’épandage encerclent une école dans le village de Quiestède (62).

JPEG - 189.6 ko

Un îlot d’épandage de grande superficie se situe à quelques mètres d’une habitation où un patient est traité par anti-TNF, médication qui diminue les défenses immunitaires de l’organisme.

Est-ce bien raisonnable !

L’Assemblée aurait du et le Sénat devrait adopter un amendement à la Loi d’Avenir concernant les épandages des pesticides qui devraient être interdits à proximité des écoles et des habitations tout court. La distance minimale de 200 m a été proposée, ensuite 50m. La FNSEA a mobilisé contre toute restriction des pesticides. Le projet de loi en est réduit à suggérer quelques précautions d’ordre technique à l’épandage. En fait, la protection des populations devrait inclure l’interdiction les épandages de lisier avec une distance de 200 mètres minimum des lieux habités et fréquentés . A moins de changer les systèmes d’élevage de manière à ne plus épandre des antibiotiques et des antibiorésistances…

Article rédigé par l’association AIVES


Liens vers des articles et études qui ont servis de base pour ce texte.

- SAUVONS LES ANTIBIOTIQUES (Alliance Contre le développement des Bactéries Multi-Résistantes aux Antibiotiques : - L’EFSA publie les résultats de la première enquête sur le SARM chez les porcs dans l’Union Européenne : [http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/zoonoses091124.htm->http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/zoonoses091124.htm" class="spip_out">http://www.armeda.fr/index.php ?option=com_docman&task=doc_view&gid=77&Itemid=56

- Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) (Publication de l’EFSA traduite en français) : http://www.aives.fr/wp-content/uploads/2012/06/Staphylococcus-aureus-r%C3%A9sistant-%C3%A0-la-m%C3%A9ticilline.pdf

- ÉTUDE SUR LE STAPHYLOCOCCUS AUREUS RÉSISTANT À LA MÉTHICILLINE CHEZ LE PORC À L’ABATTOIR AU QUÉBEC, CANADA par MICHAEL BEAUDRY-FERLAND (2011) : https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/bitstream/handle/1866/6267/Beaudry-Ferland_Michael_2011_memoire.pdf ;jsessionid=4AB27D384D268EF82F33BE59E7E452E0 ?sequence=4

- High-Density Livestock Operations, Crop Field. Application of Manure, and Risk of Community-Associated Methicillin-Resistant Staphylococcus aureus Infection in Pennsylvania (Joan A. Casey, MA ; Frank C. Curriero, PhD, MA ; ... - 2013) : http://www.extension.org/sites/default/files/MRSA%20in%20crop%20fields.pdf
- Methicillin-Resistant Staphylococcus aureus . Where Is It Coming From and Where Is It Going ? (Franklin D. Lowy,MD - 2013) : http://vandieropmens.nl/uploads/1379769096000MRSA_us_2013.pdf

- RIDA®GENE MRSA : http://www.r-biopharm.com/fr/produits/diagnostic-clinique/diagnostic-molculaire/bacteries/item/ridagene-mrsa

- Résistance aux antibiotiques : l’industrie de la viande menace la santé publique : http://www.rassemblement-r.be/bienvivre/infos/communiques/230-resistance-aux-antibiotiques-l-industrie-de-la-viande-menace-la-sante-publique

- Souche MRSA dans les porcheries belges (2010) : {{{Liens plus « grand public » !}}}

- L’épandage augmente le risque d’infection au staphylocoque doré : [http://www.topsante.com/medecine/medecine-divers/environnement-et-sante/lepandage-de-fumier-augmente-le-risque-dinfection-au-staphylocoque-dore-44873->http://www.topsante.com/medecine/medecine-divers/environnement-et-sante/lepandage-de-fumier-augmente-le-risque-dinfection-au-staphylocoque-dore-44873" class="spip_out">http://health.belgium.be/eportal/AnimalsandPlants/AnimalsandPlants/11882478_FR ?ie2Term=mrsa&ie2section=83#.U6WOhkBAfHQ

- L’épandage de lisier augmente le risque d’infection au staphylocoque résistant : http://www.pourquoidocteur.fr/L-epandage-de-lisier-augmente-le-risque-d-infection-au-staphylocoque-resistant—-3655.html

- Germes tueurs. Le fléau de l’élevage intensif : VIDEO  : http://www.arte.tv/guide/fr/047519-000/germes-tueurs

Liens plus … polémiques.

- Flagrant délit sur le staphylocoque doré (ce qu’on nous cache) : http://fabrice-nicolino.com/index.php/ ?p=728
- Flagrant délit sur le staphylocoque doré : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php ?article12309

- SARM : La Norvège réduit les infections en luttant contre... les antibiotiques : http://www.lesmotsontunsens.com/sarm-la-norvege-reduit-les-infections-en-luttant-contre-les-antibiotiques-7234

- SARM : La Norvège réduit les infections en luttant contre... les antibiotiques : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php ?article13159

- Ca germe dans l’assiette ! : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php ?article26108