Les bouquetins du Bargy condamnés à mort par Royal appellent au secours.



JPEG - 71.2 ko

Nous relayons un appel urgent de Eric FERAILLE Président régional de la FRAPNA, et du bureau de la FRAPNA de la Drôme.

Les 300 bouquetins du Bargy survivants du massacre de l’an dernier vivent leurs derniers jours. Sans une mobilisation sans faille de nos adhérents et sympathisants, ils seront exécutés dès le 1er octobre par les agents de l’ONCFS.

En effet, Ségolène Royal qui n’a pas daigné recevoir la FRAPNA et la LPO, a cédé à la FNSEA et aux chasseurs qui réclament l’extermination pour soit disant sauver le sacro-saint reblochon ! Elle a annoncé à l’occasion de sa visite à Saint-Gervais-les-Bains que, dès le 1er octobre, le massif du Bargy serait "assaini".

- Nous vous sollicitons pour signer de toute urgence la pétition en ligne (https://secure.avaaz.org/fr/petition/Petition_Stop_a_labattage_des_bouquetins_du_Bargy ) demandant l’arrêt du massacre et vous préparer pour une mobilisation sur le terrain dont la forme vous sera communiquée dès qu’elle sera décidée. Nous comptons sur vous pour non seulement signer cette pétition mais aussi la diffuser autour de vous dans l’espoir d’enrayer l’avalanche de mesures contre-Nature prises par le gouvernement sous la pression des lobbies : bouquetins, vautours et loups sont des symboles mais ce sont aussi désormais les flamants roses en Camargue, les phoques en Baie de Somme, les rapaces et tous les soit disant nuisibles partout en France qui sont désignés comme boucs émissaires par les mercenaires de l’agriculture industrielle et leurs alliés.

La politique contre-Nature : ça commence à bien faire Mme Royal !

A vos claviers !

Bien amicalement.