Les "Etats généraux du paysage", gangrenés par l’invasion des panneaux publicitaires ?



Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, le sujet de l’invasion publicitaire des paysages ne figurait même pas au programme des "Etats généraux du paysage", qui se sont réunis le 8 février 2007 au Palais d’Iéna, à Paris !

Alors qu’en France des pans entiers du paysage sont gangrenés par des centaines de milliers de panneaux publicitaires et d’enseignes dont des dizaines de milliers sont d’ailleurs installés en violation du Code de l’environnement.

Ainsi certains organisateurs auraient fait en sorte que l’association « Paysages de France », qui pourtant avait expressément sollicité sa participation dès juillet 2006, ne puisse témoigner à la tribune ! L’association avait d’ailleurs été informée, à plusieurs reprises, que sa présence n’était en effet pas souhaitée...

Ces drôles "d’ Etats généraux du paysage" se sont donc ouverts derrière un cordon de policiers chargés de tenir à distance les manifestants de Paysages de France et de R.A.P. venus dénoncer cette imposture...

Cette situation proprement "surréaliste" montre que la publicité ne gangrène pas que le paysage.

Cette situation montre surtout que le combat mené par Paysages de France — aujourd’hui rejointe par d’autres associations — contre les délinquants de l’environnement et leurs complices est plus que jamais d’actualité.