Le viticulteur bio bourguignon ira-t-il en prison pour avoir refusé de polluer ?



JPEG - 53.6 ko
Les temps changent. Autrefois c’était les empoisonneurs qui allaient en prison !

Emmanuel Giboulot, viticulteur de Côte-d’Or, exploite depuis les années 1970 dix hectares de vignes en agriculture biologique sur la Côte-de-Beaune et la Haute-Côte-de-Nuits.

Aujourd’hui, il encourt jusqu’à six mois d’emprisonnement et 30 000 € d’amende pour avoir refusé de mettre un dangereux insecticide sur sa vigne.

La Préfecture a voulu imposer cette année un traitement systématique à l’ensemble des vignobles de Côte-d’Or, avec un insecticide qui détruirait toute la faune auxiliaire. Or, Emmanuel Giboulot travaille justement depuis plus de 40 ans à préserver les équilibres biologiques de sa vigne.

Il a donc subi une inspection de la direction régionale de l’Agriculture, et fait l’objet d’une convocation devant le délégué du procureur de la République du tribunal d’instance de Beaune.

- Page de soutien accessible sur facebook