Le point de l’ONU sur la pollution croissante et menaçante des eaux en Afrique, Asie et Amérique latine



Dans son dernier rapport « Point de situation sur la qualité de l’eau » , l’ONU environnement dénonce l’augmentation inquiétante de la pollution des eaux de surface de ces 3 continents.

Menaces sur les ressources vitales et à les économies

L’accès à l’eau devient plus difficile et menace particulièrement les pauvres. 323 millions de personnes réparties sur trois continents courent un risque d’infection liée à la présence d’agents pathogènes dans l’eau.

La croissance démographique, l’augmentation de l’activité économique, l’intensification continue de l’agriculture et de la quantité des eaux usées rejetées dans les rivières et les lacs sont les raisons principales de la hausse inquiétante de la pollution des eaux de surface en Asie, en Afrique et en Amérique latine.

La pollution microbiologique a augmenté dans plus de 50% des tronçons de rivière entre 1990 et 2000 sur ces trois continents.

La pollution organique grave touche désormais environ un kilomètre sur sept de tous les tronçons de rivières en Amérique latine, en Afrique et en Asie.

La pollution par l’élévation de salinité a augmenté dans presque un tiers de toutes les rivières des trois continents entre 1990 et 2010.

L’augmentation de l’eutrophisation par les quantités de phosphore et des pesticides qui polluent les plans d’eau. Plus de la moitié de la charge totale en phosphore présente dans 23 des 25 lacs les plus grands au monde est le résultat d’activités humaines : engrais chimiques, déchets d’élevage et eaux usées d’origine humaine. La charge en phosphore de la plupart des lacs d’Amérique latine et d’Afrique est désormais plus élevée qu’en 1990 !

C’est un appel à combattre ce qui est devenu une des menaces les plus importantes pour la santé humaine et le développement dans le monde.

- Lire le communiqué de l’ONU du 30 août 2016 : "La pollution des rivières, une menace grandissante