Le pesticide glyphosate pas seulement serial killer des prairies : c’est un cancérogène probable.



JPEG - 587.2 ko

En mars 2015, 17 experts de 11 pays se sont réunis au Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) à Lyon pour évaluer la cancérogénicité de pesticides organophosphorés tétrachlorvinphos, parathion, le malathion, le diazinon, et le glyphosate (tableau).

Dans un article intitulé Carcinogenicity of tetrachlorvinphos, parathion, malathion, diazinon, and glyphosate le journal The Lancet Oncology, a publié sur son site le 20 mars, les résultats de l’avis du CIRC (en anglais).

Le glyphosate principal ingrédient de l’herbicide Roundup, que l’on retrouve maintenant presque partout dans l’environnement et surtout dans les eaux, n’a pour une fois pas échappé au diagnostic... Il est classé avec 2 autres pesticides dans la catégorie 2A « cancérogènes probables ».

*

JPEG - 50 ko
Un extrait de l’avis du CIRC qui ne doit pas plaire à la firme américaine Monsanto

- Lire aussi l’article publié à ce sujet sur le blog M Planète du journal Le Monde  :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/03/25/le-desherbant-roundup-classe-cancerogene_4600906_3244.html#3XaZGOwt5duL7uZg.99

- Au sujet de ce pesticide glyphosate , la CPEPESC avait effectué un important travail de recherches bibliographiques, toujours consultable en ligne :

Enquête sur le serial killer des prairies : Le GLYPHOSATE ne tue t-il que l’herbe ?