Le Mali, l’un des pays les plus pauvres, étatise l’eau et se débarrasse de Bouygues !



Cinq ans après les avoir privatisés, le Mali étatise ses réseaux d’eau et d’électricité. Un cuisant échec pour le FMI et de la Banque mondiale.

"La nouvelle est passée presque inaperçue en Europe. Elle ne manque pourtant pas de piquant : le Mali, l’un des pays les plus pauvres de la planète, vient de se débarrasser avec fracas du géant français Bouygues, qui pèse plus de 23 milliards d’euros. Autrement dit, vingt fois plus que le budget national !

En cause, selon les mots du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Hamed Diane Semega : « l’échec de la privatisation » d’Energie du Mali (EdM). Propriété depuis cinq ans d’un consortium dirigé par SAUR International, une filiale du bétonneur français, EdM n’est jamais parvenue à remplir les objectifs fixés par contrat, soit le développement des réseaux d’eau et d’électricité et la baisse des tarifs..." ( Extrait d’article complet paru dans le COURRIER de Genève du 12 Novembre 2005. Lire intégralementl’article