Le Doubs a perdu un ami. Bernard Clavel, l’anti grand canal, est mort !



JPEG - 112.6 ko
B. Clavel en 1992

Bernard Clavel est décédé ce 5 octobre 2010 à 87 ans. Né le 29 mai 1923 à Lons-le-Saulnier, d’origine modeste, après avoir été journaliste, il était devenu l’écrivain jurassien de talent que l’on sait et dont beaucoup vont saluer la mémoire.

Mais le Doubs, lui aussi, est en deuil. Lorsque cette rivière était menacée de destruction par le projet insensé de grand-canal Rhin-Rhône, Bernard Clavel n’hésitait pas à prendre sa défense en proclamant son hostilité au projet. Dans un film de la CPEPESC de 1992, « Le Doubs. Saga aquatique ou liaison dangereuse », il exprimait son amour profond pour cette rivière et son angoisse : « C’est ma rivière ! Le Doubs a été la rivière de mes vacances les plus heureuses, parce que j’allais chez un oncle et une tante à Dole et nous passions une bonne partie du séjour au bord du Doubs. C’est quelque chose de très précieux.

Et bien sur, à partir du moment où l’on parle de s’y attaquer, comme on s’est attaqué au Rhône, cela me rend malade ! Parce que massacrer Dole, qui est une ville absolument admirable, massacrer Besançon, massacrer toute cette vallée, qui est quelque chose de merveilleux, je crois que l’on peut l’éviter ».

.

Aujourd’hui le danger a été un peu écarté ?

La belle rivière continue d’être insouciante et emmène avec elle, pour longtemps, les rires de vacances de l’enfant de ses berges Doloises.

frD


JPEG - 502.3 ko