Lamentable décision du ministère de l’écologie....



Le 30 décembre dernier, la CPEPESC obtenait l’annulation devant le Tribunal Administratif de deux arrêtés préfectoraux aux antipodes du développement durable..

Celui du Territoire de Belfort et celui du Jura, qui classaient la Martre des pins dans la liste des animaux nuisibles pour l’année 2004.

Le tribunal a estimé qu’il ne ressortait pas des pièces du dossier que la Martre, en admettant même qu’il s’agisse d’une espèce répandue de façon significative dans ces deux départements, puisse être regardée comme susceptible de porter une atteinte à la santé publique, à l’agriculture et à la faune sauvage et que les éléments chiffrés produits par les préfets aux fins de démontrer l’importance du piégeage ne permettent nullement d’établir que l’espèce est à l’origine de dommages importants.

Ravis de cette énième décision, nous pensions que l’affaire était enfin close, c’était sans compter sur le zèle du ministère de l’écologie (ou peut être devrait on dire des chasseurs et autres piègeurs) qui a fait appel tout récemment de la décision auprès de la cour d’appel administrative de Nancy.

La vie est belle !

Si vous aviez encore des doutes. NON il ne faut plus en avoir !