La démocratie directe vient d’interdire l’usage des OGM pour 5 ans ! C’est en Suisse...



JPEG - 9.1 ko

Le 27 novembre 2005, une consultation directe et démocratique du peuple amène la Suisse à renoncer à l’utilisation de plantes et d’animaux génétiquement modifiés dans l’environnement durant au moins cinq ans.

En Europe (communautaire), c’est la consultation directe des citoyens qui a été interdite depuis octobre par la Cour de justice européenne refusant une proposition d’une province autrichienne.

A l’origine de cette interdiction, une « initiative pour des aliments produits sans manipulations génétiques » soutenue par un grand nombre de citoyens suisses qui a déclanché ce vote fédéral qui a confirmé que plus de 55% des citoyens (dans tous les cantons) étaient opposés aux OGM. Pour la plupart d’entre eux « c’est une chance que la Suisse ne soit pas membre de l’Union européenne ».


La population européenne est majoritairement opposée aux aliments génétiquement modifiés. On lui refuse une décision démocratique sur les OGM qui pourtant concerne l’alimentation de chaque individu.