Conditions ignobles d’abattage dans les abattoirs français. La commission d’enquête parlementaire à suivre en ligne.



JPEG - 56.1 ko

A la suite des manquements et pratiques intolérables de maltraitance des animaux révélés dans trois abattoirs français une commission d’enquête s’est constituée au niveau de l’Assemblée Nationale et poursuit ses travaux.

Dans ce cadre, la vidéo des auditions des directeurs des abattoirs d’Alès (30), de le Vigan (30) et de Mauléon-Licharre (64) auditionnés le 28 avril 2016, est accessible sur le site de l’assemblée nationale :

- http://videos.assemblee-nationale.fr/video.3875990_5721b358abf62.conditions-d-abattage-des-animaux-de-boucherie—m-jack-pages-dir-de-l-abattoir-d-ales—m-lauren-28-avril-2016

* Les autres documents et vidéos de cette commission d’enquête sont également accessibles :

- page de la Commission d’enquête « Conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français »

- les vidéos :http://videos.assemblee-nationale.fr/commissions.abattoirs-francais-ce

.

*****************

.

NDRL

Pour réfléchir, un livre d’espoir et d’humanité à offrir ou à lire au cœur de l’été :

« Un jour, les animaux auront tous des droits. L’animalisme figure le prochain projet idéologique révolutionnaire, qui réconcilie les hommes avec eux-mêmes et avec leur avenir.

... Surtout, l’animalisme s’inscrit dans une logique d’écologie politique éloignée de celle incarnée par les élections. Non plus une écologie superficielle, qui se soucie seulement de préserver les écosystèmes, les ressources et quelques espèces en péril, mais une écologie profonde, qui repense complètement la place de l’homme dans le monde. Pour que ce dernier ne vive plus en parasite mais en symbiose avec toutes les formes du vivant. Cela oblige à une refonte de nos institutions et à briser la vision à court terme du temps politique. Cela nous oblige aussi à une réforme intellectuelle qui remette en question la notion de « profit ». Le capitalisme, le socialisme, le communisme, le néolibéralisme sont aujourd’hui discrédités, si ce n’est dépassés".

Antispéciste d’Aymeric Caron

Prix librairie : 19€