LGV Rhin-Rhône : viaduc au rabais et menaces d’inondations sur la Saône !



Le projet de LGV Rhin-Rhône branche Est prévoit de traverser la vallée de la Saône au niveau de Pontcey-les-Athée (21).

Une enquête publique au titre de la législation sur eau est en cours du 14 novembre ou 17 décembre dans 20 communes (dont Poncey-les-Athée (21), Montmirey le Château (39) et Brans (39).

On peut consulter le dossier dans ces mairies et y adresser des observations à l’attention du président de la commission d’enquête.

Contrairement aux apparences, même si la Déclaration d’Utilité Publique a déjà autorisé le tracé, cette enquête publique "loi sur l’eau " revêt encore une très grande importance en raison de l’incidence de l’ouvrage sur le milieu aquatique.

La charrue avant les boeufs

D’ailleurs, en bonne logique il aurait été nécessaire de commencer par cette réflexion car l’ouvrage supportant la future ligne à grande vitesse (LGV) doit...pour enjamber la vallée Saône et traverser la zone de captage la plus importante pour la ville de Dijon.

Cette zone installée dans la plaine humide et la nappe alluviale d’accompagnement de la Saône, dont les puits produisent plus de 45 000 m3 d’eau par jour qui alimentent les robinet des 2/3 des habitants de Cote d’Or, pour l’essentiel des Dijonnais ! On sait l’impact négatif des traitements chimiques de la végétation des réseaux ferrés...

La moutarde pourrait bien leurs monter au nez !

Tout aussi grave, le viaduc (au rabais ?) prévu surplombera moins de la moitié du lit majeur de la Saône (3km de large en crue) !

Sur plus d’un kilomètre c’est un remblai qui supportera la LGV... Un beau barrage en perspectives pour les énormes crues de la Saône...

Donc à suivre !


On peut retrouver en "prises de position" la position générale de la CPEPESC sur le projet de réalisation du TGV Rhin-Rhône par la vallée de l’Ognon, telle qu’elle a été exprimée en 2000 lors de l’enquête initiale d’utilité publique. (La consulter).