L’irrigation des terres de cultures intensives



Les cultures agricoles intensives nécessitent de 2000 à 7000 m3 d’eau par hectare suivant les espèces cultivées.

On estime qu’environ 2 millions d’hectares de terres agricoles sont irrigés en France (près de 350 millions dans le monde) et ces pratiques aumentent continuellement. En France 85% des surfaces irrigées le sont par aspersion, c’est à dire arrosage, par de grandes machines mobiles "à enrouleur" ou autour d’un "pivot".

Le prélèvement d’eau d’irrigation dans les nappes souterraines, dans les rivières (y compris dans les barrages) contribuent à en réduire la qantité et la qualité des ressources présentes dans le milieu natrel puisqu’une grande partie de ces eaux vont être évaporées et celle qui reviendra au réseau aquatique par infiltration sera chargée de polluants (fertilisants ou produits phytosanitaires).


Ordre de grandeur :

100 000m3 d’eau correspondent à :
- la consommation annuelle d’une ville de 2000 habitants ;
- la quantité nécessaire pour irriguer 50ha de maïs.

1000m3 par jour d’été correspondent à :
- la consommation domestique d’une ville de 5000 habitants ;
- le débit necessaire pour arroser 25ha de maïs.