L’incinération des farines animales



Si l’association, comme beaucoup d’autre s’est positionnée contre l’incinération des ordures ménagères et des déchets industriels, pour protéger l’atmosphère (effet de serre) et la santé (dioxines), elle ne peut s’opposer à l’incinération des farines animales, notamment dans les cimenteries ; en effet compte tenu de la résistance particulière du prion dans l’environnement (pendant plusieurs années), l’incinération à haute température constitue aujourd’hui la seule solution de sécurité publique.