L’exemple que le Comté fait bien de suivre : les agriculteurs suisses veulent un Gruyère, sans OGM !



« Le Gruyère exclut les OGM de son cahier des charges. Cela en fait un produit de qualité qui gagne des parts de marché, en Suisse et à l’étranger. Et le Gruyère, c’est 2200 exploitations agricoles et plus de 250 fromageries et affineries, situées pour l’essentiel en terre romande. »

« Vu les prix de production dans notre pays, nous devons opter pour la qualité. Et la qualité aujourd’hui signifie respect pour la nature et durabilité. C’est le choix de l’agriculture bio. Les OGM actuels font tout le contraire : ils conduisent à la monoculture qui épuise les sols et à une utilisation toujours plus grande de pesticides. »

Un exemple que les producteurs français de Comté feraient bien de suivre.

Retrouvez le combat de nos amis suisses, sur le site de la Coordination romande pour l’initiative SANS OGM : http://www.sans-ogm.ch